Affichage des articles dont le libellé est livre. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est livre. Afficher tous les articles

dimanche 24 mars 2019

Chronique - Quand je laisse la parole au chéri ... :) ❤


Aloha les lecteurs ! 

Aujourd'hui je vous propose un article un peu différent des autres puisque ce n'est pas moi qui vais vous donner mon avis :). Mon copain lit beaucoup en ce moment et on discute pas mal de nos lectures. Il n'arrête pas de m'en conseiller et du coup je me suis dit que ce serait génial s'il pouvait aussi les conseiller à d'autres personnes.
Le problème c'est qu'il n'a pas très envie d'ouvrir un blog à son tour (ou un compte instagram, ou un compte twitter, ou une page facebook... bref c'est pas son truc xD ) alors je lui ai proposé de lui laisser la parole le temps d'un article pour vous faire part de ses derniers coups de cœur !
En quelques lignes, voilà ses minis chroniques sur 5 livres différents : ). Quoi que vous allez peut être le remarquer mais un thème revient souvent dans ses lectures ; ).



LA CANTINE DE MINUIT de Yarô Abe

Un restaurant ouvert de minuit à sept heures du matin, ne peut pas fonctionner correctement me direz vous, et bien c'est une idée fausse. C'est dans ce lieu que se croise nombre de personnes bien différentes, venant simplement boire un verre ou bien manger un morceau. Ce restaurant sert ce qu'il veut au client, dés lors qu'il a de quoi le préparer.
Mince pour un synopsis ? Pas du tout ! Ce sont des petites portions de vies que l'on observe avec pour point de départ la commande de chacun. Autant de vies que de chapitres dans ce manga bien ficelé, qui vous attire à lui par la simplicité de son trait et les émotions diverses qu'il peut vous procurer. On pleure, on rie, on s'émeut de ces tranches de vies racontées autour de bons petits plats.
Légèreté et sobriété, voilà ce qui caractérise les tomes de ce manga, aussi émouvant qu'amusant.
Le petit bonus ? Il existe une série Netflix de seulement une saison respectant les codes installés au travers des tomes. Un petit bonheur.


PLAYER ONE de Ernest Cline 

En 2045, le monde n'est plus ce qu'il était, plusieurs conflits ont éclaté au début du XXIeme siècle, créant ainsi un taux de chômage trop élevé, et laissant une population inactive.
La seule échappatoire, l'Oasis, une réalité virtuelle qui a pris en charge l'éducation des enfants, et qui emplois leurs parents.
Tout se passe ainsi jusqu'à ce que le fondateur de l'Oasis, James Hallyday, meurt. Il laisse alors derrière lui une fortune colossale et les commandes de l'Oasis. Pour trouver son successeur, il a élaboré une quête avec plusieurs énigmes à résoudre et le premier qui réussira, héritera de l'Oasis.
C'était la méga-production cinématographique de 2018, l'un des meilleurs Spielberg, truffé de référence à la pop-culture, et bien devinez quoi ? Le roman ayant inspiré le film est encore mieux ! Les références sont certes, comme dans le film, faites à la pop-culture, mais elles sont aussi beaucoup plus pointues. L'histoire est bien tramée, ce monde virtuel qui s'est substitué au réel est encore plus omniprésent. C'est un roman drôle qui vous maintiendra en haleine pendant toute votre lecture. Si le film vous a plu, vous allez être dingue du livre !


LE VIEIL HOMME ET SON CHAT de Nekomaki 


Une vraie pépite ! Une pépite de simplicité. On respire ici l'air marin et la vie en plein air. Nos deux protagonistes sont Daikichi, un instituteur à la retraite, et son chat, Tama. Deux vieux compères, qui se trouvent au cœur de la ville aux chats, une ville de pécheur sur la côte. Daikichi est veuf, mais il n'est pas seul pour autant, il passe parfois ses journées avec Iwao, son ami d'enfance (héro malgré lui d'un chapitre touchant expliquant pourquoi il "déteste les chats" comme il aime tant le dire ). Cet ouvrage se découpe en plusieurs chapitres qui font chacun référence à une saison. On suit la vie simple de Daikichi et de Tama, un condensé de petits moments, tous plus touchants les uns que les autres, le tout servi avec quelques recettes de cuisines et des dessins colorisés à l'aquarelle. Une merveille pour les yeux !




MANGÉES : UNE HISTOIRE DES MÈRES LYONNAISES de Catherine Simon 

Etienne Augoyard journaliste d'origines lyonnaises revient à sa ville natale dans le but d'écrire un article mettant en lumière celles qui ont fondé la renommée gastronomique de la ville. Il se heurte alors au manque de documents d'archives et à l'amnésie étrangement sélective d'un milieu devenu masculin. Il décide alors de chercher les témoins de cette période, afin d'éclaircir les points d'ombres de l'histoire de ces mères lyonnaises (on remarquera d'ailleurs que dans Lyon, il y a seulement deux rues qui portent leurs noms ).
A l'heure de la street food et du manger vite, on nous raconte l'histoire de cette cuisine populaire et généreuse qui donne incroyablement faim ! Mais c'est avant tout l'histoire, de ces femmes audacieuses et travailleuses qu'étaient les mères lyonnaises et qui ont donné à la cuisine locale tout son prestige.
Un livre qui va vous mettre du baume au cœur et surtout l'eau à la bouche !


LE GOURMET SOLITAIRE de Masayuki Kusumi au scénario et Jirô Taniguchi au dessin

Un intitulé pareil ça attise la curiosité, non ? En feuilletant l'ouvrage, j'ai été interpelé par les nombreuses et magnifiques représentations de plats nippons (ni mauvais... désolé, le jeu de mots pourris est sorti tout seul ). J'ai mis du temps avant de pouvoir l'acheter mais plus j'attendais, plus l'envie de déguster ce livre se faisait grandissante !
Une fois entre mes mains, j'ai alors découvert une sorte de guide gastronomique, touristique et culturel du japon. On ne se contente pas de suivre le héros dans ses brèves aventures culinaires, on découvre à chaque fois une nouvelle ville, un nouveau quartier. Dans chaque histoire, c'est la découverte de l'histoire du plat mais aussi des lieux où le gourmet solitaire vient sustenter sa faim. Un plaisir pour les yeux, qui donne l'envie de gouter les plats, mais aussi de découvrir cette grande culture que semble être celle du japon.
Que vous soyez de simples gourmets ou des fans de culture japonaise, n'hésitez pas à franchir le pas de porte de votre librairie (à défaut de celui des restaurants du livre ) et découvrir ce superbe livre !


Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui : ) ! J'ai trouvé ça super sympa de laisser mon chéri parler des livres qu'il avait aimé et je crois que ça lui a bien plu aussi ^^. Je pense qu'on retentera l'expérience et qui-sait, peut-être qu'une autre fois je laisserai la parole à quelqu'un d'autre ; ).


dimanche 10 mars 2019

#PLIB2019 - Au service de sa majesté la mort de Julien Hervieux

#ISBN9782362312687
#PLIB2019

Résumé :
Londres, 1887. Prise dans le carcan de la société victorienne, Elizabeth, jeune journaliste indépendante, n’a d’autre choix pour exercer son métier que de passer un accord avec un journaliste qui lui sert de nom de plume. Un accord funeste : quand ce dernier est assassiné sous ses yeux, Elizabeth, devenue gênante, est sommairement abattue…
… pour se réveiller dans sa propre tombe.
Commence alors pour elle une toute nouvelle « existence ». Sous la surveillance d’un étrange chaperon, Elizabeth rejoint, à son corps défendant, les rangs des Revenants, des morts-vivants chargés de traquer ceux qui tentent de repousser la venue de leur dernière heure.
Elle œuvre désormais pour le compte de Sa Majesté la Mort elle-même, une activité bien loin du repos éternel…


Aloha les lecteurs ! 

Encore et toujours dans le cadre du PLIB2019 (non c'est pas toujours promis ^^ ), je viens vous parler du livre de Julien Hervieux : Au service de sa majesté la mort publié aux éditions Castelmore.
J'ai lu ce livre en deux jours et c'était une excellente lecture ! Il me faisait de l’œil depuis longtemps, même avant qu'il soit sélectionné pour le PLIB et honnêtement je ne pensais pas passer un aussi bon moment. Il y a tous les ingrédients pour une aventure incroyable : des revenants (pas des zombies hein ), des personnages loufoques et excentriques, une ambiance sombre et inquiétante à LONDRES (ma ville de cœur ! ), des complots pour défier la mort elle-même, des péripéties, des secrets et des découvertes complétement folles..

Nous nous retrouvons donc aux côtés d'Elizabeth, une jeune femme qui rêve d'être une journaliste reconnue mais de par son statut de femme, elle ne peut pas écrire sous son propre nom. Elle va donc écrire des articles pour le compte d'un autre journaliste atteint du syndrome de la page blanche et d'un sérieux problème d'addiction. Tout suit son cours jusqu'au jour où Elizabeth va se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. Elle va se faire assassiner... 
Voilà c'est la fin !..... 

Non je rigole, l'histoire n'est pas fini bien entendu : ). 
Elizabeth, après ce qui semble être un rêve complétement fou (ou un trip sous acide ça dépend comment on le voit haha ), va se réveiller dans son cercueil ! Persuadée d'avoir été enterrée vivante elle se fait sortir de sa fosse par un homme du nom de Mr Turner, qui lui explique qu'elle est bel et bien morte et qu'elle est maintenant une revenante ! 
Choisie par Charon lui-même (c'est le gars qui fait travers le styx aux âmes des morts mais ne vous inquiétez pas on vous en parlera mieux que moi dans le livre xD ), elle fait désormais partie de l'Ordre des revenants et doit à présent servir la Mort elle même et chasser les trompes-la-mort, les personnes qui essaient de repousser leur trépas.

L'histoire est rapide et il se passe énormément de chose en 300 pages mais justement pas le temps de s'ennuyer ! On tourne les pages avec envie et curiosité. L'univers décrit par Julien Hervieux est riche et très bien exploité, il n'y a pas de flottement et tout reste très clair, on ne se perd pas dans les explications. Le récit est original et j'ai bien aimé les personnages. Elizabeth est intelligente, forte et reste malgré tout "humaine". Elle s'habitue vite à son nouveau statut et n'hésite pas à prendre les choses en main quand elle le peut, elle est incroyablement dégourdie.
J'aime bien son "duo" avec Mr Duncan Turner qui est pour elle comme un père dans ce monde des morts. Il la guide, lui donne des conseils mais reste drôle et impertinent. Iseult la meneuse de l'Ordre est tout à fait incroyable. Elle est très autoritaire, on a du mal à imaginer que c'est une jeune fille de 14 ans qui est à la tête d'une telle équipe depuis des centaines d'années. Hank est adorable et pataud et se montre très utile dans plusieurs circonstances, on ne peut pas le détester. Mais son statut est assez compliqué et de ce fait, il est un peu la tête de turc de l'équipe. C'est dérangeant par moment de le voir se faire malmener par Iseult, heureusement qu'Elizabeth est plus tendre avec lui. Béatrix est génial ! Je la trouve très douce comme une poupée mais il ne faut pas la sous estimée car c'est une alliée de premier choix, une faussaire de talent.
Tous ces personnages sont très attachants, ils restent crédible malgré le fait qu'ils soient morts. Je pense qu'on peut facilement s'identifier à l'un d'entre eux. Et puis, il y a une très bonne dynamique entre les personnages, pas de blanc, pas d'inaction, il se passe toujours quelque chose et ils sont tous sollicités. 



Elizabeth se pose beaucoup de questions : est-ce très moral de tuer des gens même s'ils ont défié la mort ? Est-ce qu'ils le méritent ? Les revenants ont-ils le droit de faire ça ? Et c'est grâce à ces questions qu'on va développer et explorer différentes croyances autour des trompes-la-mort, qu'on va nous parler de l'aspect mythologique de la mort et que petit à petit on va en savoir plus sur l'histoire. Beaucoup de missions, peu de revenants pour s'en occuper, ce n'est pas un travail facile mais Elizabeth n'a pas le choix.
Je pense que le plus dur pour elle, c'est de devoir dire au revoir à son passé. Ce n'est pas évident de devoir mourir pour revenir sans être la même personne (enfin je suppose haha ). S'inventer une vie, mentir, faire tout pour que les humains ne connaissent par leur existence, la vie d'un revenant n'est pas de tout repos. 

Couverture du tome 2

Beaucoup de point positif sur ce roman, la seule chose que je puisse lui reprocher c'est les facilités prises par rapport à certains points de l'histoire. Ce n'est pas quelque chose qui m'a beaucoup dérangé mais j'ai trouvé certaines situations un peu trop facile. Après, je reste consciente que c'est un livre destiné à un public plus jeune et qu'il faut que l'intrigue reste accessible et pas trop tarabiscotée. 


Je pense qu'il a sa place dans les 5 finalistes du PLIB2019, en tout cas j'ai envie de lui donner sa chance et j'espère qu'il charmera nombre de lecteurs. J'ai hâte de lire la suite de cette aventure pleine de fantaisies en espérant que le deuxième tome soit à la hauteur du premier.
J'ai pu voir sur Babelio qu'il sortira le 20 mars prochain et j'aime encore une fois beaucoup la couverture.



Une histoire haletante dans une société victorienne, des personnages loufoques et décalés, du surnaturel, des secrets et des complots, des missions aux quatre coins de Londres, une plume efficace et agréable. 

Oseriez-vous défier la mort ou rentrer à son service ?


dimanche 27 janvier 2019

#PLIB2019 - Rozenn, tome 1 de Laëtitia Danae

 #ISBN9791094786352
#PLIB2019

Résumé 
Rozenn Kaplang est une djinn. Durant de longues années, son peuple a souffert de la domination des dagnirs, mais si l’esclavage est officiellement aboli, la liberté, elle, garde un goût amer.
Et si une union entre princes et princesses de ces différentes tribus permettait de tirer un trait sur un douloureux passé ?


Aloha tout le monde ! 

Et oui encore un article pour le PLIB où je vous parle d'un des 21 romans sélectionnés pour le prix : Rozenn de Laëtitia Danae !
Ce livre a été une grande surprise pour moi, je ne l'avais pas mis dans ma sélection parce qu'il ne m'attirait pas du tout et quand j'ai vu qu'il avait été sélectionné je ne comptais pas le lire en priorité. Pourtant, quand une lecture commune a été lancé, je me suis dis : "Pourquoi pas ?". Et quelle merveilleuse idée ! J'ai eu un véritable coup de cœur pour cet univers et la plume de Laëtitia Danae ! Il n'y a qu'une chose dont j'ai envie maintenant, avoir le tome 2 pour le lire ! Malheureusement il ne sort qu'en juillet. L'attente va être longue...

Dans cette histoire, on nous présente deux peuples : d'un côté les Djinns et de l'autre les Dagnirs. 
Les djinns possèdent des pouvoirs, ils ont un fluide très précieux et les dagnirs en sont démunis. C'est pourquoi par le passé, les dagnirs ont mis les djinns en esclavages pour leur prendre leur fluide et user de leurs pouvoirs. Mais aujourd'hui les djinns sont libres... en théorie. L'abolition de l'esclavage n'a pas mis un terme aux tensions.
Certain djinns ont la chance de vivre dans des bulles, sorte de cocons protecteurs qui les autorisent à vivre libre, à l'abri des dagnirs, des Sans Visage qui pourchassent les djinns pour leur fluide et des autres créatures qui pourraient les attaquer.
Rozenn est une princesse djinn qui vit dans la bulle de Mydriav avec sa grande sœur Odeleen et sa petite sœur Daire. Sa famille fait partie des Intouchables, leur fluide ne peut pas leur être pris contrairement à d'autres djinns. Ils possèdent tous un tatouage au poignet, une entrave qui les empêchent par la même occasion de se servir de leur pouvoir.

Le Grand Vizir, le père de Rozenn va imposer à ses filles un départ pour Prétamia, ville dagnir, où règne le sultan Maddy. Le but ? Une union entre djinns et dagnirs pour apaiser les tensions entre les peuples. D'abord très réticentes à ces unions, les jeunes filles vont essayer de s'enfuir de Mydriav, elles finissent par se plier à la décision de leur père et c'est parti pour Prétamia, ville inconnue et énigmatique, où elles vont rencontrer les frères Cayden, Cameron et Callum !
N'étant jamais sorties de leur bulle, les jeunes filles vont se retrouver confrontées à la triste vérité sur leur condition de djinn, découvrir la vie à la Cour et le monde réel ! Mais que désire réellement le sultan ?


Quand j'ai commencé le livre, j'ai eu peur qu'on soit pris dans de la romance nian nian du début à la fin, et comme moi je n'aime pas trop la romance j'étais réticente à le lire. Mais je suis tellement contente d'avoir laisser sa chance à ce livre ! J'ai tout de suite été emportée par l'univers et par l'action qui démarre immédiatement. Pas de romance sucrée, mièvre ou fade, non, mais plutôt des complots à la Cour, des découvertes macabres, une héroïne intelligente et forte, des disputes et des changements de situations inattendus. Bon je vais pas vous le cacher, le but étant la rencontre entre trois jeunes filles et trois jeunes hommes, les histoires de cœur ont leur place dans le récit. Mais c'est très bien maitrisé par l'autrice, c'est un élément important de l'histoire tout en restant accessoire, il déclenche l'action et sert réellement le récit.

J'ai beaucoup aimé les personnages :
     en commençant par Rozenn bien sûr ! Elle est vraiment bien écrite, une jeune fille rebelle mais pas que. Elle réfléchit beaucoup et ne se laisse pas porter par ses sentiments même si c'est parfois compliqué. Bien que réfléchie et stratège elle reste quand même impulsive et à certain moment provocatrice. Elle est loin d'être parfaite et j'aime bien ça chez elle. Laëtitia Danae ne nous donne pas un personnage parfait, intrépide, à qui tout réussit mais un personnage perfectible, qui se trompe et qui essaie du mieux qu'il peut.
     Odeleen, la sœur ainée, est la plus sage des trois. Prête à accomplir son devoir, elle écoute et fait ce qu'on lui dit. On pourrait penser qu'elle est assez fade mais derrière ce côté tranquille, Odeleen reste un soutien important pour Rozenn et elle n'est pas aveugle à la situation bien qu'assez passive. C'est vers elle que Rozenn se tourne quand elle en a besoin.
     Daire est la plus jeune et aussi la plus naïve des trois sœurs. Elle ne comprend pas ce qu'il se passe et n'a qu'un désir, épouser l'un des beaux princes. Bien qu'énervante par moment, j'ai trouvé son évolution intéressante. Ses envies reflètes son âge et elle se fait très facilement manipuler. Au fil de l'histoire, elle devient, on peut le dire, détestable. Elle se fait de plus en plus manipulée et va jusqu'à se retourner contre sa sœur par jalousie. Ses préoccupations ne sont pas les même que Rozenn et bien qu'à la base ce soit une alliée elle finit par devenir un obstacle.

De l'autre côté, les trois beaux princes de Prétamia : Callum, Cameron et Cayden ont chacun une personnalité différente et jusqu'à la fin du livre on se demande quelles sont leurs véritables intentions. Callum est le plus rebelle et le plus bouillant des trois, c'est d'ailleurs comme ça qu'il se distingue des deux autres que j'ai par moment confondus... (j'ai un soucis quand il y a trop de personnages haha ) Même s'ils peuvent paraitre fades au début du livre, la fin va carrément vous surprendre !


L'univers est très dense mais reste abordable et très compréhensible. L'autrice nous donne énormément d'informations sur la mythologie du roman, elle a crée une véritable Histoire des peuples Djinns et Dagnirs qu'on découvre un peu plus à chaque chapitre dans le récit mais aussi à chaque début de chapitre grâce à des citations, des extraits de journaux, de livres anciens... C'est vraiment passionnant ! Avant de lire ce livre, je ne connaissais pas du tout la mythologie orientale, je n'ai jamais lu d'ouvrage dessus (pas taper pas taper ! ) et Laëtitia Danae m'a donné envie d'en apprendre davantage et de lire plus de romans sur le sujet.
Les descriptions fonctionnent très bien, je me suis parfaitement bien imaginée les dédales et les jardins du palais ou encore le marché où Rozenn fait d'affreuses découvertes...

L'atmosphère du roman est tendue, on se rend bien compte que Rozenn et ses sœurs se trouvent dans une situation de danger et que les deux peuples sont loin d'avoir enterrés la hache de guerre.
Impossible de s'ennuyer en lisant ce livre, les secrets nous tiennent en haleine tout le long et l'action nous emporte. L'écriture est super fluide et sous la plume de l'autrice on s'envole dans un univers rempli de couleurs.
J'ai été bien surprise par la fin, je ne m'attendais pas à cette tournure et ça me donne encore plus envie de découvrir le tome 2 !

C'est un véritable coup de cœur pour ce roman original et merveilleusement bien écrit ! 



vendredi 18 janvier 2019

Tag PKJ : 12 livres à lire en 2019 ! (#pocketjeunesse, #pkj)


Aloha les bookworms !

J'avais bien envie de faire un petit tag parce que je trouve ça cool et que je n'ai pas encore eu l'occasion d'en faire beaucoup sur mon blog : ). J'aime beaucoup les tags que PKJ propose et voici le p'tit nouveau : 12 livres à lire en 2019 !

  1) Le livre le plus attendu de l'année.
Sans hésitation le tome 2 de Rozenn de Laëtitia Danae ! C'est une torture que d'attendre jusqu'à juillet !


  2) Un livre PKJ.
Je l'ai dans ma PAL et depuis le temps que j'en entends parler il faut que le lise, Warcross de Marie Lu.


  3) Une série que vous aimeriez terminer.
Il est grand temps que je finisse cette saga que j'aime tant, le dernier tome de Phobos de Victor Dixen !



  4) Une nouvelle série que vous aimeriez découvrir.
Le puits des mémoires, tome 1 : la traque de Gabriel Katz. Il faut vraiment que je découvre cet auteur et par la même occasion cette série qu'il m'a lui même recommandé en dédicace.


  5) Un livre d'un auteur que vous n'avez jamais lu auparavant.
Terre de Brume de Cindy Van Wilder. Il y a finalement trop d'auteurs que j'ai besoin de découvrir ! Cindy Van Wilder en fait partie et j'ai hâte de découvrir sa plume.


  6) Un livre que vous vouliez lire en 2018 mais dont vous avez repoussé la lecture.
Diabolic tome 2 : Le trône de sang de S.J Kincaid. J'avais vraiment très hâte de lire ce deuxième tome et finalement une fois acheté je ne l'ai toujours pas lu... Je pense que c'est parce qu'il s'est passé pas mal de temps entre la sortie du tome 1 et le tome 2, mais j'ai toujours très envie de savoir la suite.



  7) Le nouveau livre d'un auteur dont vous avez lu tous les livres (ou presque).
Bleu Espoir de Cathy Cassidy. J'ai pratiquement lu tous les livres de cette autrice que j'adore ! En allant en librairie l'autre jour, j'ai découvert que ce nouveau livre venait de sortir et j'ai vraiment envie de le lire maintenant !



  8) Un livre qui sort un peu de vos lectures habituelles (genre différent).
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano. Un livre que j'ai acheté d'occasion il n'y a pas si longtemps, qu'on m'a recommandé à plusieurs reprise. Ce n'est pas le genre de lecture que je lis beaucoup mais ça me plait bien :).

  9) Un livre qu'on vous a conseillé.
Grisha, tome 1 : Les orphelins du royaume de Leigh Bardugo. Je pense que ce livre est une des recommandations que je vois le plus passer sur les réseaux livresques haha ! Il est temps que je me lance dans le "Grishaverse" !


  10) Un livre qui vous fait envie à cause de sa couverture.
La Grande Ourse de Elsa Bordie et Sanoe. Bon ce n'est pas seulement pour la couverture mais aussi pour tous les magnifiques dessins à l'intérieur ! J'ai trouvé cette BD par hasard et je l'a trouve magnifique !


  11) Un livre écrit par un auteur de votre nationalité.
Nox de Eloïse Tanghe. Il y a beaucoup d'auteur francophone dans ma PAL grâce au PLIB2019 mais je choisis Nox car il me tente beaucoup ! Et regardez la beauté de cette couverture !


  12) Un livre que vous avez déjà lu en 2019.
Interfeel de Antonin Atger. Bon techniquement je ne l'ai pas encore fini, j'avoue tout... mais ça ne saurait tarder : ) !




Et voilà pour ce tag bien sympathique ! Et vous, quels livres aimeriez-vous lire en 2019 ?

jeudi 17 janvier 2019

#PLIB2019 - A.I. : Amis Imaginaires de Betty Piccioli

 #ISBN9782362312342
#plib2019

Résumé 
Il y a sept ans, les amis imaginaires des enfants se sont soudain matérialisés dans le monde réel, sur toute la planète. Elena, douze ans, vit depuis lors une existence paisible avec ses parents et son A.I. John, un lion dandy qui s’est parfaitement intégré dans la société. Mais un jour, aussi mystérieusement que sont apparus les A.I., des vagues d’enfants se mettent à disparaître. Elena et John décident aussitôt de mener l’enquête, une enquête qui va les amener à déjouer des pièges mortels, à pirater des systèmes informatiques et à affronter des individus tout droit sortis de mauvais rêves…

Aloha tout le monde ! 

Aujourd'hui je vous parle de ma lecture de A.I : Amis Imaginaire de Betty Piccioli que j'ai lu en fin d'année dans le cadre du PLIB2019. C'est un des 21 romans sélectionnés pour le prix et je l'avais également mis dans ma sélection personnelle :). J'avais hâte de découvrir ce petit roman avec qui j'ai passé un très bon moment.

Qui n'a jamais rêvé de voir son ami imaginaire prendre vie devant ses yeux ? Non personne ? Moi j'aurai adoré en tout cas ! Des amis imaginaires j'en avais plein quand j'étais petite haha (ça aurait pris de la place dans ma chambre ). J'aurai été bien contente d'être une enfant dans le monde de A.I du coup :).
Dans ce livre, on ne sait pas pourquoi, mais d'un coup les amis imaginaires des enfants ont commencé à apparaître sur notre terre par vagues (5 au total ). Des petits, des grands, des monstrueux, des mignons... et même des transparents, les amis imaginaires (ou AI pour les intimes ) sont partout ! Ils ont investis le monde du travail, certains sont bien accueillis dans leur famille, d'autres sont rejetés, la vie n'est pas toujours simple pour les AI. 

Mais maintenant, c'est au tour des enfants des AI d'être touché. En effet, ils se mettent à disparaitre, par vague également... bizarre bizarre...

Dans cette histoire on va suivre Elena et son AI, John, un lion dandy un peu british sur les bords (juste sur les bords parce qu'il ne parle que 3,4 mots d'anglais haha ). Il donnerait sa vie pour protéger son enfant réel (ou ER pour les in... ok j'arrête de dire ça... ) et il craint qu'Elena disparaisse à son tour. Il va donc se renseigner et partir en quête de réponses à l'ASAI (Agence de Surveillance des Amis Imaginaires ) pour sauver les ER et surtout, protéger sa darling adorée, Elena.

J'ai passé un bon moment en compagnie de John et Elena mais aussi de tous les autres, AI ou ER. Les personnages sont attachants, c'est vrai, comment ne pas avoir envie d'un gros lion après avoir lu ce livre ? John est un peu comme une grosse peluche pour Elena qui est là pour elle et le sera toujours. Mais il ne faut pas oublier que c'est un être vivant maintenant malgré sa provenance inconnue et c'est ce dont va se rendre compte Elena petit à petit. John ne lui appartient pas même si c'est grâce à elle qu'il est "né". J'ai bien aimé ce cheminement dans l'esprit d'Elena, mais aussi dans celui de John. A travers l'histoire ils se rendent compte qu'ils n'ont pas forcément besoin d'être ensemble tout le temps.

C'était très intéressant de connaître le contexte social qu'il y a autour des AI, la façon dont les gens se sont adaptés ou non, leurs places dans la société... J'aurai aimé que tout ça soit un peu plus développé mais c'est un livre court alors les choses avance très vite. Un peu trop vite même parfois à mon goût, les dénouements et les réponses paraissent souvent trop facile et la fin est arrivée trop rapidement pour moi.

Mais je garde en tête que c'est un roman jeunesse, que j'ai trouvé intelligent, bien écrit et très agréable à lire. Je pense qu'il peut être lu aussi bien par de jeunes lecteurs qui passeront à coup sur un très bon moment (comment ne pas rêver d'avoir un ami imaginaire après ça ? ) que par de plus grands, qui se laisseront emportés dans l'univers des AIs.

Betty Piccioli a eut une superbe idée que de donner vie aux amis imaginaires des enfants, une idée très originale !



mardi 8 janvier 2019

La Boîte à musique de Gijé et Carbone - Tome 1 : Bienvenue à Pandorient et Tome 2 : Le Secret de Cyprien



Aloha ! 
 
Oui oui, j'ai un peu de retard dans mes avis... un peu beaucoup même... mais je vais rattraper petit à petit, promis :D.

Avant Noël, j'ai donc lu La Boîte à musique de Gijé et Carbone aux éditions Dupuis et j'ai beaucoup aimé !
J'ai pu découvrir cette BD grâce à mes super copines, l'une m'a prêté le tome 1 et j'ai gagné le tome 2 dédicacé dans un concours sur le compte instagram de l'autre :).

Avant de vous donner mon court avis (oui je vais pas faire trop long parce que ma lecture n'est pas assez récente pour que je développe beaucoup plus ), je vais vous faire un petit résumé du tome 1.


Résumé :
Pour son anniversaire, Nola reçoit de la part de son père, la boite à musique qui appartenait à sa maman, Annah, récemment décédée... Quelle belle boîte ! Quelle jolie musique ! Mais en y regardant de plus près, elle voit quelque chose bouger à l'intérieur. Est-elle en train de rêver ? C'est une petite fille, Andréa, qui appelle à l'aide. En suivant ses instructions, Nola rapetisse et va rentrer dans la boîte pour découvrir le monde de Pandorient ! C'est un monde fantastique mais plein de dangers...


Tout d'abord, je suis obligée de pointer du doigt la beauté de ces livres. Les deux tomes sont magnifiques ! Les dessins et les couleurs sont vraiment sublimes et participent grandement à l'immersion dans l'histoire. Je trouve aussi que les couleurs rendent les personnages dynamiques et attachants. 

L'histoire est agréable à lire mais reste assez simple et enfantine. Surtout dans le tome 1, mais c'est normal, il pose les bases de l'univers alors l'aventure n'est pas très élaborée. 
Du coup, j'ai préféré le tome 2 que j'ai trouvé plus développé et plus prenant. Mais j'ai passé un très bon moment avec les 2 tomes et je vous les recommande chaudement. 

Ce sont des bandes dessinées idéales pour les enfants, qui vont les faire rêver à coup sur. Mais c'est aussi une très belle BD pour les adultes, qui apprécient le fantastique et la jeunesse et qui veulent décrocher de la réalité pendant quelques instants.


 
En tout cas, j'ai assez hâte d'avoir la suite de cet univers magique et coloré ! 
 

lundi 31 décembre 2018

Tag PKJ - Adieu 2018 ! (#pocketjeunesse, #pkj)



Aloha !

J'espère que vous avez tous passé un très bon Noël et que vous avez été gâté ^-^.
Pour mon dernier article de l'année 2018, j'ai décidé de faire le tag PKJ : Adieu 2018 :). Si vous voulez le faire vous pouvez le trouver ici.
J'ai eu une année de haut et de bas mais en fin de compte ce fut une belle année. Riche en rencontre, en amour et en belles lectures.
Mais trêve de blabla, maintenant, place au tag !  

Pouvez-vous citer...?

1) vos trois meilleures lectures de l'année.
 Dur dur comme question pour commencer... Mais je vais dire :
- La Faucheuse de Neal Shusterman
- Les Soeurs Carmines de Ariel Holzl
- Rozenn de Laetitia Danae

2) vos trois plus grandes déceptions.
Je n'ai pas eu de grosses déceptions cette année niveau lecture. Si je devais citer un livre je dirai quand même : Lotto Girl de Georgia Blain.

3) le meilleur roman PKJ lu cette année.
Je veux vivre de Jenny Downham : une très belle histoire mais vraiment triste.

4) le premier livre lu en 2018.
Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens de Becky Albertalli : une très bonne lecture, j'ai bien aimé le film aussi :).

5) le dernier livre lu en 2018.
Rozenn de Laetitia Danae : une révélation !

6) le livre avec la plus belle couverture. 
Les bandes dessinées Princesse Sara de Audrey Alwett et Nora Moretti : un vrai coup de cœur depuis le premier tome !


7) une saga que vous avez terminée.
La Magie de Paris d'Olivier Gay : j'ai commencé et terminé cette saga en 3 tomes cette année et j'ai adoré ! 

8) le meilleur nouvel auteur lu.
Très difficile comme question... j'ai découvert beaucoup d'auteurs cette année. Je vous fait mon top 4 sans ordre plutôt :
- Neal Shusterman pour La Faucheuse
- Ariel Holzl pour Les Soeurs Carmines
- Olivier Gay pour La Magie de Paris
- Laetitia Danae pour Rozenn

9) la maison d'édition la plus lue.
Je crois qu'il y a quelques maisons d'édition qui arrivent à égalité comme : Robert Laffont avec la Collection R, Castelmore, Mnémos  et les éditions Soleil si on compte ma relecture de tous les tomes de Princesse Sara.

10) le dernier livre qui a intégré votre bibliothèque.
Harry Potter : A History of Magic que j'ai reçu à Noël de la part de mon chéri

11) le roman que vous attendiez le plus en 2018.
Je ne crois pas qu'il y avait de roman que j'attendais particulièrement en 2018. Peut être la suite de La Faucheuse mais comme je ne l'ai toujours pas lu... haha ! 

12) le livre que vous avez le plus conseillé.
Les Sœurs Carmines d'Ariel Holzl ! C'est vraiment une perle cet auteur !

13) le livre dont tout le monde parlait (que vous l'ayez lu ou non).
La Faucheuse de Neal Shusterman. J'en ai beaucoup entendu parler sur les réseaux livresques mais ce n'est pas le seul. Après il faut dire qu'il est très bon, normal qu'on en parle ;). 

14) votre meilleur souvenir lié aux livres.
Les salons littéraires ! Que ce soit Livre Paris, Les Imaginales ou Montreuil, j'en garde des souvenirs magnifiques ! J'ai rencontré des auteurs fabuleux, des personnes géniales et puis j'ai ramené plein de livres supers :).

15) le livre que vous attendez le plus en 2019.
Le tome 2 de Rozenn de Laetitia Danae ! Il sort qu'en juillet ça va être tellement long de l'attendre ! Je veux tellement la suite de cet incroyable roman !

Et voilà ! Mon année livresque 2018 en quelques questions :) c'était plutôt sympa à faire et je pense que je referais d'autres tags de PKJ l'année prochaine. 

En attendant, je vous souhaite un très beau réveillon et une super année 2019 ! Plein de bonheur et de belles choses pour l'année à venir :). 



samedi 22 décembre 2018

I wish... I wish... des livres par milliers !


Aloha ! 

Noël approche à très grand pas et j'ai vraiment hâte ! C'est une fête que j'aime énormément, l'occasion pour moi de passer du temps avec ma famille, mes amis et cette année mon chéri aussi .
Le temps passe hyper vite mais je compte les jours et les heures ! Et après une fois fini, je déprime... Heureusement ça recommence l'année prochaine :) ! C'est la magie de Noël, c'est éternel !!
 
D'ailleurs vous êtes plutôt de la team : j'ouvre mes cadeaux le 24 au soir ou de ceux qui les ouvrent le 25 au matin ? (loin de moi l'idée de créer un débat haha ) ;). Perso, dans ma famille, on les ouvre le 25, comme ça le père Noël a le temps de passer dans la nuit tranquillou. 
Du coup aujourd'hui, j'ai bien envie de vous présenter les livres de ma wish-list que j'adorerais recevoir à Noël ! On va pas se leurrer, recevoir des cadeaux ça fait toujours très plaisir et si ces cadeaux sont des livres ? Ça fait encore plus plaisir ! Hahaha ! Bon je serais quand même bien contente si je reçois la switch sous le sapin hein :).



        Harry Potter : A history of Magic (ou Un monde de magie, en français )

Harry Potter et moi, c'est une belle histoire d'amour (comme avec beaucoup je présume. Quel tombeur cet Harry ! ). Regardez-moi la beauté de ce livre ? Je rêve de l'avoir ! D'ailleurs tous les livres illustrés Harry Potter j'aimerai les avoir (j'ai déjà le tome 1 ), ils sont tellement beaux. De préférence en anglais, car c'est comme ça que je connais la saga :).



        Le Pays des Contes, tome 6 : La collision des mondes de Chris Colfer

Même si le tome 5 a été pour moi une déception, j'ai très envie de découvrir la suite ! Et quelle meilleure période que Noël pour se plonger dans l'univers des contes ? Cette saga est vraiment géniale



        Nevermoor, tome 1 : Les défis de Morrigane Crow de Jessica Townsend

A force de le voir un peu partout sur les réseaux livresques, j'ai très envie de me plonger dedans à mon tour. En plus, cette couverture est superbe !


        Le Bureau des Cœurs Trouvées - Lexie Melody de Cathy Cassidy 

Une de mes autrices jeunesses préférées sort un nouveau livre ? Bien sûr que j'en ai envie ! Les livres de Cathy Cassidy c'est comme les buches de Noël, un vrai régal !



        Les Milles Visages de notre Histoire de Jennifer Niven

A chaque fois que je le vois en librairie je me dis : "Cette fois je l'achète !" et puis je ne le prends pas... Il me tente depuis des mois, j'ai vraiment envie de le lire !

        Konbini de Sayaka Murata

Depuis que Lemon June en a parlé sur sa chaîne youtube, ce livre hante mes pensées. J'ai envie, que dis-je, j'ai le besoin de le lire :).


        Le Noir est ma Couleur, tome 1 : le Pari d'Olivier Gay

D'après l'auteur, c'est sa série phare ! Et comme j'aime beaucoup cet auteur et sa plume, et bien, j'ai envie de l'écouter, et donc de le lire au plus vite :).


         Pochi&Kuro, tome 1 à 4 en coffret intégral de Matsumoto Naoya

Depuis que j'ai lu quelques extraits de ce manga, je meurs d'envie de connaître la suite ! Un manga en quatre tomes, c'est le rêve pour moi qui n'aime pas les longues séries.



Et voilà ! Il y a encore plein de livres que j'aimerai beaucoup avoir, mais je ne peux pas tous les lister, sinon, autant publier le lien de ma wish-list haha !

Je vous souhaite à tous d'excellentes fêtes de fin d'année ! 
Beaucoup de bonheur et profitez de vos proches ! 
Et surtout, surtout surtout, n'oubliez pas d'abuser des bons p'tits plats de Noël hihihi. 

EDIT :
J'ai eu Harry Potter : A History of Magic ! Je suis super contente il est magnifique ! Pour les autres livres, ils restent dans ma wish-list pour le moment. On verra s'ils débarquent dans ma bibliothèque au cours de l'année 2019 ;).

mercredi 19 décembre 2018

Le Regard des Princes à Minuit d'Erik L'Homme


Résumé :
Être un véritable chevalier, aujourd'hui, est-ce encore possible ?
À travers sept épreuves initiatiques, des jeunes se lancent dans l'aventure : une expédition nocturne dans la forêt de Brocéliande, l'escalade de la façade de Notre-Dame en cordée, l'intensité d'un combat à mains nues, la découverte d'une danse oubliée avec une cavalière sensuelle...  
Autant de façons de vibrer, de prendre position dans la société, de dire NON.

Mon premier livre d'Erik L'Homme et j'ai beaucoup aimé sa plume. Par contre, je n'arrive pas bien à dire ce que j'ai pensé de ce livre. J'ai réfléchis à ce que j'ai lu et je n'arrive toujours pas à bien comprendre haha. Je pense que mon avis sera assez court car c'est très difficile de mettre des mots sur quelques chose que l'on a pas tout à fait compris. Mais je vais essayer.

Ce livre regroupe plusieurs histoires : sept histoires qui en comporte en fait deux. D'un côté, celle d'adolescents de nos jours et de l'autre celle de Bacheliers (des jeunes hommes voulant devenir Chevalier) au Moyen-Age.  
Les sept histoires sont différentes les unes des autres mais à la fin on comprend qu'il y a un lien entre elles. Erik L'Homme nous donne une sorte de critique de notre société moderne. Il nous parle de plein de sujets différents : la recherche de la vérité, la justice, l'Histoire... C'est très poétique et pertinent mais j'avoue avoir été perdue à de nombreuses reprises sans savoir où l'auteur voulait nous emmener. 

Chaque histoire est construite de la même façon : on retrouve deux jeunes dans un lieu assez incongru, dans une situation plutôt singulière. L'un va montrer, enseigner, quelque chose à l'autre en lui donnant par la même occasion une leçon de vie. Ces jeunes sont à la recherche de vérité, d'eux-même, il cherchent à réfléchir et à changer leur perception de la vie telle qu'ils la vivent. C'est à chaque fois un petit voyage initiatique où ils se retrouvent à faire quelque chose de différent, d'un peu fou. De Notre-Dame à la forêt de Brocéliande, Erik L'Homme nous pousse à réfléchir sur ces leçons de vie, sur la société, sur nous-même mais on a pas de réponse concrète, il faut chercher nous même. 

J'ai bien aimé ce livre même si je n'ai pas tout compris et que je n'ai pas les réponses au pourquoi du comment. Je pense que je me suis simplement laissée porter en me disant : "c'est vraiment pas bête ce qu'il dit là". La fin m'a surprise et le fait que tout se relie m'a apporté la conclusion et la compréhension (en partie ) dont j'avais besoin.
Malheureusement, je ne crois pas être dans une bonne période pour tous ces questionnements et malgré la pertinence de ces enseignements je n'y suis pas aussi réceptive que les jeunes présent dans le livre. Je pense que j'aurai besoin de relire ce livre dans quelques temps.


" En sortant, il trouva son ami devant le rideau en berne d'une libraire.
- Je suis désolé de te l'annoncer mais ce n'est pas la première librairie qui met la clé sous la porte. Et ça ne sera pas la dernière.
- Une librairie qui ferme, Hervé, c'est un phare qui s'éteint, laissant les hommes dériver, s'échouer ou se fracasser contre les récifs d'une époque.
- Tu ne peux pas dire, simplement : « Ça me fait mal au cœur de voir cette librairie fermée ? »
- Je pourrais, mais ça ne serait pas suffisant. Gageons qu'un magasin de vêtements va vite prendre sa place, consacrant le triomphe de l'apparence. Aujourd'hui, tout le monde se ressemble, pense la même chose, dit la même chose, porte les mêmes choses...
"

Un livre pleins de belles réflexions, une plume poétique et légère, une envie d'aventure, un livre à méditer. 

jeudi 13 décembre 2018

Les Chroniques de Pulpillac, tome 1 : Quand les poules avaient des dents de Jean-Luc Marcastel



 Résumé : 
"Il se passe de drôle de choses dans les environs de Pulpillac : des animaux ont disparu et deux ouvriers de la coopérative voisine ont été victimes de " poulets géants ".
Aurore, Samir, Jean-Martial, Aurélien et Atsuko vont devoir contrer une terrible menace et découvrir pourquoi on ne devrait pas dire : " Quand les poules auront des dents " mais plutôt : " Quand les poules avaient des dents "[...]
"

Mon premier livre de Jean-Luc Marcastel ! Un auteur très sympathique que j'ai pu rencontrer à plusieurs reprises mais dont je n'avais encore jamais lu de livres. Avec Les chroniques de Pulpillac c'est chose faite et j'ai franchement bien aimé !
Je l'ai très vite lu, l'histoire est dynamique, l'écriture est fluide et rythmée, l'auteur utilise un vocabulaire judicieux sans trop simplifier et c'est très efficace. Je pense que c'est un livre que j'aurai adoré lire à l'âge du public ciblé (9-12 ans ) mais que j'ai pu apprécié avec mes "yeux d'adultes" aujourd'hui (même si j'ai toujours du mal à me persuader que je suis adulte haha ). En effet, cette histoire possède une deuxième lecture, plus adulte, dans laquelle l'auteur va dénoncer certaines pratiques controversées de notre société actuelle.

Aurélien, notre personnage principal, va partir en voyage scolaire aux alentours de Pulpillac, dans la campagne. Avec quatre de ses camarades de classe, il va être envoyé faire des courses dans le village tout près, pour le repas du soir. Ces cinq personnages ne se connaissent pas vraiment et ne s'apprécient pas beaucoup. Ils vont passer par la forêt et tomber sur des choses plutôt glauques et insolites. La tension monte. Arrivés au village, ce qu'ils vont apprendre est encore plus bizarre... des créatures se promènent dans le coin et à priori elles ne sont pas très commodes... L'atmosphère devient plus pesante et la tension monte encore d'un cran...

Je n'ai pas spécialement accroché aux personnages. Je les ai trouvé peu développé mais ils fonctionnent bien dans l'histoire. Au delà des apparences qu'on leurs prête au début, au fil des pages à cause des événements dramatiques, leurs qualités et leurs forces sont mises en avant. De part leurs personnalités très différentes, ils finissent par se compléter et cela rend l'histoire dynamique et la fait avancer de façon efficace. Au final, pas besoin de s'attarder davantage sur eux, c'est juste un peu dommage qu'on ne s'y attache pas plus.



C'est un roman jeunesse qui nous emporte dans un récit fantastique proche de la réalité. Jean-Luc Marcastel dénonce l'élevage en batterie, la torture animale et même certaines marques de façon détournées. Il essaie de nous faire ouvrir les yeux, petits et grands, sur la façon dont fonctionne la société de consommation. Alors certes, les conséquences ici sont exagérées (j'imagine pas l'angoisse si des poulets raptors débarquaient dans nos vie ! ) mais c'est pour nous faire réagir. D'ailleurs, qui nous dit qu'à force de modifications génétiques, on arrive pas à pareil résultat un jour ? (ce serait tellement cool des raptors mais tellement flippant aussi ).

Je conseille donc ce roman à tout le monde ! Petit ou grand, chacun y trouvera son compte.
Les carnets secrets à la fin du livre sont super intéressants et nous donne plein d'informations pour continuer à creuser le sujet. L'auteur nous donne envie de découvrir d'autres livres et des films ! C'est pas génial ça ?! Et c'est une chouette façon de finir ce premier tome tout en nous donnant envie de continuer vers le deuxième.


Et si les poules, avaient vraiment des dents ?